exposition

EXPOS du mois de Juin 2016

Expo p tite galerie haut brion bis

voyge sur serre

Du 7 au 30 juin à la salle de la Poudrière dans la Citadelle de Blaye

Le champ poétique des photos de Rony Speranza ne se limite pas à un intelligible pur et simple.
La perte des repères, de la perspective, nous amène ailleurs, au porte du doute, là où la question s'avère bien souvent plus capitale que la réponse...

Et dans les couleurs du jour, sans plus aucune vérité, il nous faut s'arracher à la complaisance de la réalité pour, au cœur de l'énigme s'abreuver d'imaginaire.

Le rêve est toujours plus grand que le rêveur...et avec Rony le rêve devient une seconde vie.  Philippe BONO.

Ouvert du vendredi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 19h   -  Contact : 06 40 52 13 74

 

Mes textes poétiques accompagnent les photos de Rony Speranza pour un dialogue à lire entre les lignes, entre les courbes, une conversation de nos deux regards d'artistes. Les textes sont donnés à voir et proposés aussi sous forme de cartes postales.

Expo Chartreuse Saint André de Caudéran 6 et 7 Novembre 2015

Affiche 2016Bonjour à tous, je participe à une exposition avec l'association ALBAB à la Chartreuse Saint André de Caudéran les 6 et 7 novembre. J'y ferai une permanence le 7 de 17h à 19h.

J'exposerai mes Umbrella Dolls, mes poupées rigolotes que j'ai baptisées voilà peu. Elles portent le nom d'héroïnes littéraires, de déesses ou de noms mixés.

Elles sont un hommage aux fétiches africains, aux statuettes de fertilité, aux poupées vaudou, aux arts premiers et elles sont réalisées avec des matériaux recyclés : papier journal, carton, toile de parapluie, papier dessin, acrylique, poscas, boucles d'oreilles, colliers, broches, vernis colle.

Elles veillent comme des gardiennes sur les foyers telles des déesses du foyer de la Rome antique. Elles sont mystiques, fantastiques, inquiétantes pour certains, impressionnantes pour d'autres.

Venez vous faire votre propre opinion si vous résidez en Gironde.

 

Paroles d'Afrique

J'ai visité il y a peu le musée d'ethnographie de Bordeaux.

Très belle expérience tant visuel qu'auditive. Intitulée "Paroles d'Afrique", l'exposition nous emmène sur les traces des peuples de l'origine du monde tels les Peuls. Entre tradition orale et transmission écrite, l'Afrique offre sa voix, une multiplicité de voix non pas discordantes mais nourries d'un même feu embrasant les coeurs.


Les traditions ancestrales évoluent, les patronymes varient suivant des règles très précises, au détour d'une vidéo, le "mari animal" est fabriqué afin d'initier la jeune fille, là une vieille femme demande au ciel de pleurer pour faire renaître la terre, là encore un père négocie avec un autre pour marier leurs enfants.

Il y a des signes, des graphies, il y a des sons, des musiques entêtantes, la presse africaine, la littérature moderne avec des BD, de la poésies, la musique moderne avec du rap, du slam en langue wolof. On découvre l'Afrique autrement dans toute sa diversité et on vibre au son des tambours.

Cette exposition est un voyage vers des contrées mystiques qui font de la terre d'Afrique le berceau des civilisations.

Expo Impressionnisme et la Mode

Au musée d'Orsay, se déroulait une magnifique exposition (elle vient de finir) : l'Impressionnisme et la Mode. Dans une scénographie très soignée, des vitrines de robes d'époque répondent à des tableaux de grands maîtres impressionnistes tels Renoir, Monet, Manet, Degas. Des photos de femmes et d'hommes immortalisés par les photographes dans leurs habits élégants prouvent l'évolution de la mode du XIXème siècle. Ces clichés répondent aux vitrines avec les éventails, les chaussures étroites à talons discrets, les dessins dans les journaux, les publicités.

Dans une salle, il y a même de l'herbe synthétique qui crisse sous les chaussures des visiteurs. Dans une autre, des miroirs en face des oeuvres permettent de regarder les toiles avec un autre point de vue, des chaises réservées à Odilon Redon et à ses pairs sont alignées pour accueillir les visiteurs fourbus car il y a un monde incroyable et on piétine un peu mais quand on aime, on patiente. Quelques embouteillages, quelque difficulté à voir les toiles, quelques ronchons criant au scandale car les gens ne regardent pas les toiles en silence, n'entâchent pas le sentiment qui émane de cette exposition. Les murs sont monochromes, la mise en scène bien étudiée, les tableaux montrent la virtuosité des peintres à retranscrire les impressions des tissus sur des corps graciles à la peau verdâtre ou chaleureuse. Les robes dévoilent leur légèreté et leur beauté surannée quoique certains défilés d'aujourd'hui s'inspirent certainement de cette mode faite de volants, de corsets et de froufrous.

Belle expérience donc. Très beau musée, ancienne gare, nouveaux espaces plus épurés pour mieux contempler les oeuvres.

Une exposition sur Baltard montrait au cinquième étage la virtuosité d'un peintre-architecte, façonneur d'acier et créateur des nouvelles Halles. Pas étonnant qu'un pavillon porte son nom. Un génie !

Un musée haut en couleurs, un espace labyrinthique, une expérience visuelle agréable et une fréquentation augmentée depuis la rénovation. Un bonheur pour les yeux, un délice pour le palais dans le café Campana à la décoration magnifique, un ravissement pour l'esprit qui résonne de mille formes et mille couleurs grâce aux yeux, qui étudie le bois, la pierre, le bronze, la matière picturale, épaisse ou transparente.

Plaisir total à travers les expositions permanentes aussi. Le XIXème siècle artistique s'offre à nos mirettes. Profitons...

Expo Lascaux

Bordeaux, ville de l'art sous toutes ses formes. Je suis allé à l'exposition de Lascaux 3 le 22/12/2012. Je n'ai pas eu le bonheur de voir la grotte en vrai, même pas la seconde grotte, donc j'ai décidé de me rendre à Cap Sciences qui propose toujours des expositions passionnantes.

J'ai eu l'occasion de voir, voilà quelques années, une exposition sur les araignées. C'était très intéressant et captivant.

Pour en revenir à Lascaux, l'exposition est très bien pensée.

Pour ceux qui ne connaissent pas, petite séance de rattrapage. Tout d'abord, des pans entiers de la grotte ont été reconstitués avec des techniques révolutionnaires. On peut voir les techniques d'aujourd'hui pour Lascaux 3 et celles utilisées pour la seconde grotte. Il y a aussi des statues de cire d'hommes de Cromagnon plus vrais que nature, des plateformes interactives, des vidéos sur les outils que des hommes d'aujourd'hui ont créés comme au temps des Cromagnons, une maquette de toute la grotte pour se rendre compte de son étendue et un film en 3D qui permet de voir la grotte comme si on était à l'extérieur de celle-ci avec les peintures en transparence.

Le plus spectaculaire reste la reproduction de certaines peintures sur les pans. Des animateurs étaient là pour répondre aux questions des visiteurs. Certaines peintures sont saisissantes de réalisme dans la représentation des animaux (bisons, verfs, chevaux, vaches), de leur course et de leur robe, d'autres sont presque mystiques ou en tout cas très mystérieuses (un homme à tête d'oiseau).

Cette rencontre avec des oeuvres datant de plusieurs millénaires, même factices, est très appréciable. Elle renvoie à notre art, à notre vision du monde et ces Cromagnons sont si loin de nous et en même temps si proches.

L'exposition est partie de Bordeaux, elle a traversé l'Atlantique pour se rendre en Amérique.

Bon vent aux Cromagnons...

×